Blog SEO, Webmarketing, Référencement, CMS, Graphisme, Développement web...

Formation des métiers du web et du numérique

Ce qu’on appelle désormais les métiers du web et du numérique concernent plusieurs catégories : communication et marketing, programmation et développement, production et gestion de contenu, interfaces et création numérique, infrastructure et réseaux, formation et assistance, ainsi que conception et gestion de projet.

 

Le secteur du numérique et du web enregistre chaque année une croissance toujours plus grande. En plus de résister à la crise, ce secteur continue son développement et ne cesse de recruter de nouveaux talents.

Plusieurs portes d’entrée possibles

Pour entrer dans ces nouveaux métiers du web et du numérique, il existe de nombreuses portes d’entrée possibles, en fonction des profils des personnes, de leur niveau d’études et de leurs parcours.

Sachez que les formations ne sont pas réservées à des génies en maths ou à des « geeks » de l’informatique. Il existe d’autres entrées possibles, avec par exemple le marketing, le design ou le management de projet multimédia.

Vous pouvez aussi compléter une formation de base, par exemple en école de commerce ou en BTS, par une formation numérique, ou alors choisir de faire une formation spécialisée web, directement après le bac.

Mais sachez qu’il existe également des formations ouvertes à des jeunes qui n’ont pas le bac et c’est tout là l’avantage d’un secteur jeune en pleine croissance qui privilégie les compétences sur les diplômes.

Les écoles du web et du numérique

Le besoin de candidats dotés à la fois de capacités opérationnelles, d’une vision stratégique, mais surtout de qualités de créativité et d’adaptation pour s’épanouir dans un contexte professionnel toujours aussi exigeant est devenu indispensable. C’est d’ailleurs pour répondre à cette forte demande du secteur que plusieurs établissements du web ont vu le jour ces dernières années.

Ces écoles du digital ont pour objectif de former de nouveaux diplômés ou encore les professionnels dont les entreprises ont besoin. Ce sont donc des personnes qui seront capables d’évaluer dans le futur, en même temps que le secteur. Et lorsqu’on consulte un site d’info sur la recherche d’emploi, on constate que le secteur qui recrute le plus est dans le domaine du web et du digital. Pas étonnant quand on voit l’évolution du web qui ouvre désormais la porte aux jeunes talents.

Les formations disponibles

Pour exemple, avec l’école multimédia qui est un établissement existant depuis plus de 19 ans déjà, il est possible de suivre des formations spécialisées dans les métiers du web. En effet, la spécialisation est aujourd’hui devenue une nécessité pour de nombreux professionnels du digital. Toutefois, le programme est établi de telle sorte que chaque étudiant puisse profiter de la vision plus large des opportunités du secteur et des compétences.

Ainsi, pour assurer la formation des experts spécialisés mais polyvalents, il est essentiel pour ces écoles de miser sur un apprentissage des fondamentaux : la communication digitale, l’e-commerce, la technique tant internet que mobile, tout en mettant l’accent sur la professionnalisation. Et le résultat derrière est vraiment remarquable, puisqu’il est possible de maîtriser différents domaines du digital.

Face à la pénurie de développeurs, de nouvelles écoles proposent désormais, en lien avec les entreprises, des formations spécialisées de quelques mois à deux ans qui permettent d’acquérir les compétences de ce métier. Un grand nombre de formations ont obtenu le label de « Grande école du numérique «  (GEN) et il y en a dans toutes les régions.

Mais on peut également se former entièrement en ligne, par exemple en préparant le titre certifié de « Développeur web junior ».

L’une des tendances les plus récentes du marché de l’emploi est la montée des « Data Scientist » et des « Data Analysts » : ces experts du marketing qui savent analyser la masse énorme de données numériques recueillies par les entreprises et les exploiter pour créer de nouveaux services. De nouvelles formations se créent dans les écoles de commerce, d’ingénieurs ou d’informatique. Il existe aussi des masters universitaires de Big Data, dont les débouchés sont excellents.

Comment se former aux métiers du web et du numérique après le bac ?

Du côté des formations après le bac

Idéales pour ceux et celles attirés par l’aspect technique du numérique qui souhaitent rapidement intégrer le milieu professionnel, les formations courtes de type BTS/ DUT préparent aux métiers de techniciens du numérique. Accessibles avec un bac scientifique elles recrutent aussi des bacs technologiques STI2D et sont proposées dans de nombreux établissements.


Il existe aussi le BTS services informatiques aux organisations (SIO) qui offre deux parcours. Le premier, SIO parcours solutions d’infrastructure de systèmes et de réseaux, forme des administrateurs de réseaux ou des gestionnaires de données. Le deuxième, SIO parcours solutions logicielles, forme des développeurs d’applications web et mobile. 


Second type de formation courte et professionnalisante : le DUT statistique et informatique décisionnelle (STID). Cette formation se consacre à la gestion de données. Collecte, organisation et stockage, extraction et analyse de données statistique, telles sont les compétences apportées par ce DUT. Ce diplôme est apprécié dans de nombreux secteurs aux postes de Data manager ou de développateur statistique. 

Du côté de la formation universitaire

En trois ans, la licence prépare à la poursuite d’étude en Master, mais permet aussi de rejoindre une licence pro ou une école spécialisée à l’issue de la 2e ou 3e année. Envisager une licence est recommandé pour les étudiants dont le projet professionnel est peut-être encore flou et qui préfèrent acquérir des connaissances.


Les trois licences principalement empruntées par les jeunes désirant faire carrière dans le numérique sont : la Licence d’informatique, la Licence de Mathématiques et d’Information Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales (MIASHS) ainsi que la Licence d’information et communication. 


La licence d’informatique apporte une solide base généraliste dans les enseignements de l’informatique fondamentale, tout en permettant l’ouverture vers une autre discipline comme les sciences humaines et économiques.

 
La licence MIASHS, plus axée vers les statistiques et la programmation, s’appuie en partie sur un parcours de sciences sociales comme l’économie et la gestion.

 
Enfin, la licence information et communication, permet d’acquérir les connaissances nécessaires pour exercer en communication et en marketing avec le digital comme support. Aucune compétence technique ne sera enseignée cependant, cette licence ouvre les portes de débouchés dans le secteur de web marketing ou de la communication web. 

Du côté de la reconversion professionnelle ou de la formation sur le tard

Enfin, si après de nombreuses années dans le monde professionnel, on souhaite se reconvertir et apprendre de nouvelles choses, il existe également des formations pour les séniors. information sur les formations en continue

Les métiers qui recrutent dans le numérique

S’orienter dans les arts numériques : devenir web designer

Entre le digital et le graphisme, il n’y a qu’un pas. Le web designer va concevoir (phase informatique) et s’occuper de l’identité visuelle (phase artistique) d’un site internet. Il va aussi bien s’occuper du cahier des charges que des bannières et des illustrations.(choisir une formation pour devenir graphiste)

Le designer maîtrise de nombreux logiciels, use de son imagination pour plaire au mieux aux internautes et aux entreprises. Métier idéal pour les amoureux du design et du graphisme avec en prime, un vif intérêt pour l’informatique !

Penser au BtoB : devenir ingénieur logiciel

Conception, création, développement un ingénieur logiciel réalise pour les entreprises, des logiciels. De l’élaboration du cahier des charges jusqu’à la programmation, il va maîtriser tous les outils informatiques techniques.

Au sein d’une entreprise, l’ingénieur collabore avec les équipes, autour d’un projet commun : analyse, création et/ou amélioration du logiciel. Un métier d’avenir, notamment grâce à la présence des logiciels en tout genre dans notre quotidien et en particulier chez les entreprises !

Devenir un technicien et un créateur : le métier de développeur web

Expert en langage informatique, le développeur web va créer les sites internet. À partir de la commande d’un client, il va retranscrire en version informatique les exigences du cahier des charges. Il va aussi s’assurer de la pertinence de son installation, du bon fonctionnement du site sur la longueur et d’expliquer ses rouages.

Une variante du métier de développeur existe, celle de développeur d’applications mobiles qui, comme son nom l’indique, est en charge des applications dans les magasins. En pleine explosion, ce métier du numérique crée de nombreuses vocations qui, il y a 20 ans, n’auraient pu exister !

Manager et porter des projets : devenir chef de projet web

Lui aussi, métier qui suit les évolutions du monde, celui de chef de projet web gère et réalise. Il va être formé aux impératifs informatiques et numériques, tout en étant capable de gérer des équipes.

Il va analyser les demandes des clients, gérer le déroulement du projet informatique (création de sites internet, développement e-commerce, etc.) et coordonner les plannings. Marketing, travail en équipe et informatique sont les maîtres mots du métier. Un secteur qui recrute, tant les besoins du web sont riches !

L’attrait des réseaux sociaux : travailler dans le community management

Maître en réseaux sociaux, le community manager anime les comptes sur internet de l’entreprise pour qui il travaille. Il va échanger avec les internautes, rendre interactive et ludique la marque pour laquelle il travaille et promouvoir des produits. 

Doué de ses mots et avec un humour prononcé, il doit rester attentif et faire attention aux mots qu’il utilise. Garant de la parole publique et de l’image de son entreprise, le community manager peut, en cas d’erreur, ruiner la réputation d’une entreprise. Il doit maîtriser la bienséance sur internet et les comportements sociaux sur le web.

Un métier qui recrute, notamment grâce à la recrudescence des réseaux sociaux : aujourd’hui, toutes les entreprises, agences, journaux, sont sur Facebook, Twitter, Instagram, et bien d’autres !

Lu 1119 fois Dernière modification le mercredi, 26 juillet 2017 17:49

Laissez un commentaire

(*) = obligatoire\nRentrer l'adresse de votre site sans http://\nPas de Spam! Merci!\n